Archives par mot-clé : Energies renouvelables

Rénovation énergétique des batiments publics. le pays de Brest laureat d’un appel à projets


Le décret tertiaire, qui entre dans le cadre de de la loi Elan est entré en vigueur le 1er octobre 2019. Il impose aux locataires et propriétaires de bâtiments ou parties de bâtiments tertiaires dont la surface est égale ou supérieure à 1 000m², un suivi et une diminution de leurs consommations énergétiques (obligation de réduction de la consommation d’énergie d’au moins 40 % en 2030).

Dans ce contexte juridique et légal a été lancé l’appel à projets Séquoia, issu du programme national d’Actee 2 en direction des communes, syndicats d’énergie, métropoles, associations, départements, communautés de communes, à l’issue duquel quinze groupements ont été désignés lauréats, dont le pays de Brest.

La Métropole brestoise a initié un recensement de 42 bâtiments publics de plus de 1000 m2. Ces bâtiments se répartissent sur les communes de Gouesnou, Guilers, Le Relecq-Kerhuon, Plougastel-Daoulas, Plouzané vont pouvoir bénéficier d’un audit thermique et d’études de faisabilité (noter que la commune de Landéda, hors métropole, s’est greffée à cette opération).

Ces bâtiments sont très divers : sémaphore, écoles, centres socioculturels, mairie, crèches, complexes sportifs, etc.

Cet audit sera la première étape vers une rénovation énergétique permettant de substituer les énergies fossiles par des systèmes énergétiques performants.

Ecologie et économie sont elles compatibles ?

L’Université de Bretagne Occidentale (UBO), en collaboration avec le laboratoire Amure (Aménagement des Usages des Ressources et des Espaces marins et littoraux), propose au grand public, de février à avril 2021, un cycle de rencontres, sur les liens qu’entretiennent l’écologie et l’économie.

Continuer la lecture de Ecologie et économie sont elles compatibles ?

Du solaire photovoltaïque pour accélérer la transition énergétique sur le pays d’Iroise

(Source presse locale)

Des panneaux solaires sur un lac
En pays d’Iroise, à la pointe du Finistère, il existe déjà des parcs éoliens ( à Plouarzel, Ploumoguer, Lanrivoaré, Plourin, Ploudalmézeau et Milizac ) depuis de nombreuses années, la communauté de communes réfléchit désormais à transformer le plan d’eau de Lannéon (Finistère) en parc photovoltaïque capable d’ alimenter 10 000 foyers en énergie renouvelable ( l’équivalent de la population de Saint-Renan et Plouarzel réunies).

Un appel à projets sera lancé d’ici la fin d’année 2020 par le Pays d’Iroise Communauté dans le cadre du plan climat-air-énergie territorial (PCAET) qui prévoit de développer les énergies renouvelables et maîtriser la consommation d’énergie. Il devra être validé par le Syndicat Départemental d’Énergie et d’équipement du Finistère (SDEF).
Trois opérateurs de la filière photovoltaïque se sont déjà montrés intéressés et s e disent prêts à lancer des études de faisabilité.

Le lac de Lannéon se situe à la fois sur la commune de Plouarzel et celle de Lanrivoaré. C’ est plan d’eau artificiel de 18 hectares, résultant de l’exploitation de l’étain entre 1960 et 1975, un vaste trou rempli par l’eau de la rivière l’Ildut. Il présente l’avantage d’être bien abrité du vent, et d’être situé à proximité du poste source EDF de Saint-Renan.
Une partie du lac resterait réservée à la pêche.

Quid de la concertation ?
La réussite de ce projet et son acceptabilité de ce projet nécessitera une véritable concertation avec les riverains, les propriétaires fonciers, les pêcheurs de la société de pêche. Quelle sera la place des habitant.e.s, des citoyen.ne.s dans ce projet ?

Des questions restent en suspens :
– Quels sont les cadres juridiques pour monter un projet de ce type associant promoteurs, collectivité, citoyen.ne.s ? 
– Comment concilier la production de l’énergie solaire et la préservation de l’environnement ? Où mettre le curseur ?
– Quels outils à mettre en place pour  garantir que cette production d’énergie permette la préservation des espaces naturels et la biodiversité ? 

D’autres projets dans le Finistère
Un autre projet en cours sur l’île Molène : la dalle de béton de 6000 m² qui recueille les eaux de pluie pourrait accueillir, elle aussi des panneaux solaires photovoltaiques.

Brest Energie citoyenne veut Produire sur le territoire brestois de l’électricité de façon autonome et respectueuse de l’environnement

Brest Énergie Citoyenne veut permettre aux citoyens de s’impliquer dans le développement des énergies locales et renouvelables à Brest et ses environs, de trois façons : en investissant, en mettant un toit à disposition, ou en s’impliquant bénévolement.

Au départ, quelques habitants du quartier de Saint-Marc, se retrouvent au sein d’un « Agenda 21 des familles » et cherchent à atteindre un mode de vie plus responsable (alimentation, déplacements, consommation…). Ils s’organisent en créant
Brest Saint-Marc Energie Citoyenne qui deviendra fin 2018/début 2019 Brest Energie Citoyenne,

De création donc récente, l’association cherche à financer ses 3 premières installations photovoltaïques.

La première levée de fonds permettra d’installer des panneaux solaires dès le printemps 2019, sur le toit de la nouvelle Biocoop du Relecq-Kerhuon : La Biocoop Baradozig .

En lien avec l’association, a été créée, en janvier 2019, une société coopérative qui est chargée de porter concrètement les projets d’installations (études, travaux, maintenance) : Energie Coopérative du Ponant (ECOOP) dont il est possible et facile de souscrire à une ou plusieurs parts sociales ici


Contacts :
– le site internet: www.brestenergiecitoyenne.fr
– contact@brestenergiecitoyenne.fr

Energie citoyenne Brest soutient 3 projets d’énergie renouvelable sur le territoire de Brest

Brest Énergie citoyenne par l’intermédiaire d’ Ecoop, Énergie Coopérative du Ponant, une société coopérative d’intérêt collectif (Scic), veut lever des fonds afin de pouvoir emprunter auprès des banques pour financer de nouvelles installations d’énergie renouvelable sur le territoire de l’agglomération brestoise. À travers Ecoop, les particuliers ou les entreprises pourront rentrer au capital en apportant de l’argent. 30 000 € sont nécessaires pour démarrer.

Avessac : Un parc éolien 100% public et citoyen


Le parc éolien est situé au Nord-Ouest de la Loire-Atlantique, à égale distance entre Nantes et Rennes, à un peu moins de 10 km au Sud-Est de Redon, à environ 3km du bourg d’Avessac.

Il comporte 5 éoliennes Gamesa de 2 MW chacune qui fourniront l’équivalent de la consommation de 7 000 habitants, tous usages électriques compris*.

Troisième site éolien porté et financé par le collectif  Eolien citoyen en Pays  de Vilaine après les parcs de Béganne (56) en 2014 et de Sévérac-Guenrouët (44) en 2016, le parc d’Avessac est mis en service depuis avril 2017. Il a pour originalité de regrouper des partenaires issus de collectivités publiques (Sergies de la Vienne et SIPEnR de la région parisienne), des acteurs locaux (association, citoyens et collectivités des Pays de Vilaine) et les actionnaires citoyens réunis au sein de l’outil d’investissement citoyen national Énergie Partagée Investissement.