“La ville de demain ?” Une ville à l’échelle de la “métropole de demain”

Entretien avec Bruno

J’ai cinquante-quatre ans et je suis en pré-retraite amiante après avoir travaillé à la DCNS. J’y ai exercé des responsabilités syndicales au sein de la CFDT.

  • En tant que citoyen, professionnel, acteur, comment contribuez-vous, aujourd’hui, à la construction de la ville de demain ?

Je suis le président D’Idéo, une association Guilérienne qui prône le débat et les initiatives autour des valeurs de gauche et de l’écologie. Nous avons mené plusieurs actions durant l’année écoulée : des marches ludiques pour faire découvrir la commune, un pique-nique Zéro déchet, des cafés Idéo ouverts aux Guilériens.

Nous avons travaillé avec les commerçants locaux sur un projet de sac réutilisable en coton ciglé du message : « je fais mes courses à Guilers », malheureusement l’opposition de la mairie ne nous a pas permis de le mener à son terme. Il est difficile de mobiliser les habitants dans une commune périphérique de Brest, de sortir de réflexe consumériste, y compris vis-à-vis des associations.

  •  Quelle est votre vision de la ville de demain ?

Il faut tout d’abord définir le périmètre de la « ville ». Les difficultés budgétaires ne devraient-elles pas conduire à plus de travaux en commun, de collaborations ? Il y a un vrai défi pour que les communes situées en périphérie de Brest ne soient pas de simples lieux de résidence, des cités dortoirs.

Mettre en place un réseau de bus et de tram très performant au centre-ville de Brest ne doit-il pas s’accompagner de liaisons rapides vers les communes de la métropole ? Quelqu’un de Guilers qui travaille à Brest met presque une heure pour rejoindre son lieu de travail s’il prend les transports en commun, ce qui explique que beaucoup prennent leur voiture.

Je parlerai donc de métropole de demain, des entités où les transports en commun sont la façon la plus rapide de se déplacer. Enfin il est nécessaire de redonner la parole aux citoyens sur les choix qui les concernent, ils ont des idées pour peu qu’on les écoute.

 

  • Parmi les thématiques du forum, quelles sont celles qui vous interpellent ?

Les mobilités de demain ? / Je l’ai évoqué plus haut, repousser la voiture individuelle aux portes des villes demande de gros efforts en termes d’infrastructures et des politiques courageux.

Dynamiques commerciales et de proximité ? / Faire vivre le commerce de proximité est une nécessité, notamment pour les communes de taille modeste. Les choix faits d’ouvrir de grandes zones commerciales avec pour argument la création d’emplois sont très dangereux pour le commerce de proximité, il y a une vraie réflexion à mener sur le sujet

Accessibilité, partage et appropriation des espaces publics ? / Un sujet qui montre que voter des lois ne suffit pas, l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite des bâtiments publiques est dans la loi mais loin d’être une réalité.

Le paysage dans la ville ? / C’est un point que certains considèrent comme mineur, pourtant c’est une des clés pour se sentir bien dans sa ville. L’apport des artistes pour transformer le paysage de la ville peut-être très important.

Nature, culture et jardins dans et autour de la ville ? / Faire revivre les jardins en ville, une idée à développer. Les initiatives des jardins partagés et de jardin libre d’accès et de culture ont à mon avis un bel avenir devant eux.