Tous les articles par claire.engrand

Les belles histoires de Kerourien : une sacrée initiative citoyenne !

Les cinquante ans de Kerourien, c’est une belle histoire de vie de quartier, d’envies de faire ensemble, de créativité… Pendant cinq jours, du mercredi 17 au dimanche 21 octobre 2018, les gens qui vivent et qui ont vécu dans ce « Village urbain » invitent les brestois et les brestoises à découvrir et à participer à des festivités, spectacles, expositions, repas, jeux…
Pour en savoir plus, allez-vite lire la présentation de cette fête, par le théâtre du grain ! Une présentation pleine de couleurs, qui fait la part belle au foisonnement de l’imaginaire qui s’est déployé, depuis plus d’un an, autour de cet événement.
Et, pour faire votre choix, parmi les multiples propositions, tout au long des cinq jours, le programme est à consulter ici :

“Nature, culture et jardins dans et autour de la ville” [1]

Le “Rond de Jardin” nous accueille, mardi 13 février, à 16h30, pour un échange sur nos expériences des jardins partagés dans la ville, avant la conférence débat à l’UBO.

http://transitioncitoyennebrest.info/du-rond-de-jardin-a-16h30-aux-jardins-partages-de-gennevilliers-a-18h-les-rendez-vous-du-mardi-13-fevrier/

Le Rond de Jardin, place Nicolas Appert, à Brest, “c’est l’histoire d’un rond-point, qui est devenu rond de jardin”. Du “jardin rebelle” qu’il a d’abord été, il conserve la belle énergie, l’inventivité, la ténacité et l’esprit de dialogue qui ont présidé à sa création, et en ont fait aujourd’hui un espace qui compte, dans la vie du quartier.  https://www.facebook.com/ronddejardin/Une histoire qui fait écho à bien d’autres histoires de jardins, semblables ou différents. Lieux de promenade ou de jardinage, lieux ouverts ou non, les jardins partagés sont aussi divers que les habitants qui les investissent, ou que les végétaux qui y trouvent leur place. Et c’est cette diversité-là, de nos expériences d’habitantes et d’habitants, qu’il nous semblait important d’avoir en mémoire, très concrètement, avant la conférence débat proposée par l’UBO dans le cadre des cours publics sur “la ville de demain”.

Venez nombreuses et nombreux, si vous le pouvez. Un petit café bien chaud nous attendra ensuite à l’UBO, avant la conférence débat.

“Nature, culture et jardins dans et autour de la ville” [2]

Et les enfants dans tout ça ?

Sur le thème “Nature, culture et jardins dans et autour de la ville”, le groupe de préparation de la conférence débat qui aura lieu à l’UBO mardi 13 février prochain à 18H, a d’abord mis en lumière deux questions, sur la place des hommes et des femmes dans les jardins partagés, et  sur les différents rôles que jouent ces espaces.  ville de demain-1

Avec Anne-Laure,  d’autres questionnements ont émergé…

“Pourquoi jardiner ? “ : pour être dehors / pour manger / pour nouer un lien social / pour retrouver un sens à sa vie ( les mains dans la terre)

“Un monde aux limites finies? “ : impose de préserver la
biodiversité / stopper les constructions à tout va / impact sur le temps de travail car pour jardiner il faut du temps (valoriser le temps partiel ?)

“Qui jardine?” : hommes -femmes / citoyens- migrants / jeunes – vieux / retraités-actifs…

“Et les enfants dans tout ça? “ : sortir le nez des écrans / pouvoir fermer les rues pour y jouer tous ensemble / un jardin par école mais quand on prend conscience qu’il n’y a plus d’arbres dans les cours d’école pour que l’institution ne soit pas mise en défaut en cas d’accident sé-cu-ri-té avant tout… / découvrir le monde qui nous entoure… / Je laisse le mot de la fin à un collégien qui a découvert le jardinage dans son établissement en zone d’éducation prioritaire ” je ne sais si c’ est pour tout le monde ( tous ses copains) pareil mais moi, quand je mets les mains dans la terre, je redeviens humain! ”

Des questionnements qui font écho à d’autres interrogations, d’autres contributions. Celles que nous avions recueillies lors du forum ouvert du 1er avril 2017, lorsque nous préparions le cycle de cours publics sur la ville de demain. http://transitioncitoyennebrest.info/cours-public-la-ville-de-demain-entretiens-et-compte-rendus-dateliers/

Du “Rond de jardin” à 16h30, aux “jardins partagés de Gennevilliers” à 18h : les rendez-vous du mardi 13 février

Nous avons le plaisir de vous faire part de la troisième séance du cycle de conférences, intitulée “Nature, culture et jardins dans et autour de la ville. Les jardins partagés, le cas de Gennevilliers”.

mardi 13 février à 18h, en salle Yves Moraud (B001 – faculté V. Segalen)

Cette séance, est organisée avec le soutien du collectif “Pour une transition citoyenne” et en partenariat avec l’ADEUPa.  A cette occasion nous nous interrogerons sur le rôle des jardins partagés en tant qu’espaces de sociabilité, d’émancipation ou encore comme leviers de la transition écologique, à partir de l’expérience de la ville de Gennevilliers en région parisienne.

Programme détaillé :

16h30 : Visite/échange du “Rond de Jardin”, Place Nicolas Appert, Brest (rdv sur place).

17h30 : Café /échange, Faculté de Lettres et Science Humaines, Victor Segalen, Salle B028 (en face de la salle de conférence B001)

18h00 : Conférence “Nature, culture et jardins dans et autour de la ville. Les jardins partagés, le cas de Gennevilliers”, Corinne Luxembourg et Emmanuelle Faure, Associations “les Urbaines”. Faculté de Lettres et Science Humaines, Victor Segalen, Salle B001

—————————

Le 3ème mardi de chaque mois, de 18h à 20h. Les conférences se tiendront à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines Victor Segalen, Salle B001, 20 rue Duquesne, Brest.

 

 

 

 

“Ils ont fait de l’anti-gaspi leur défi, découvrez leurs secrets” : vendredi 26 janvier à 18h30

Le vendredi 26 janvier 2018 à 18h30, aura lieu – au Local Jeunes de Kerinou (62 rue Mathieu Donnart) – la 5ème Table Citoyenne, sur le thème de la réduction des déchets.

“Ils ont fait de l’anti-gaspi leur défi, découvrez leurs secrets
Afin de sortir de la logique linéaire “extraire – produire – jeter”, des citoyens s’organisent collectivement pour inventer des solutions et trouver des alternatives à la poubelle et au tout jetable. Du côté de Brest, des composteurs partagés émergent aux quatre coins de la ville, des espaces pour transformer, détourner ou réparer des objets apparaissent tandis que des personnes adoptent un mode de vie radicalement tourné vers le “zéro déchet” ! Mais qui sont ces personnes qui s’investissent au quotidien dans cette dynamique de réduction des déchets ? Pourquoi ont-elles pris le chemin de l’économie circulaire ? Comment s’y prennent-elles ?

Concrètement, que va-t-il se passer ?
Continuer la lecture de “Ils ont fait de l’anti-gaspi leur défi, découvrez leurs secrets” : vendredi 26 janvier à 18h30