“La Tite Épicerie” : un groupement de deux cents consommateurs

Entretien avec Claude Chatelain, bénévole à “la Tite Épicerie”, de l’association Les Eloignés de Saint Eloy.  Réalisé par Patrick Sablon

 

Présente-nous la Tite Epicerie

La Tite Epicerie a été créée en septembre 2016 par l’association Les Eloignés. C’est un groupement de 200 consommateurs adhérents, dont 40 actifs, qui s’organise pour proposer des produits locaux bio pour la plupart en lien avec les producteurs et transformateurs des communes environnantes. « C’est facile, c’est groupé et c’est convivial ». C’est un moment de rencontre à partager autour d’un verre si on le souhaite.

D’où viennent les produits ?

Les produits sont à 80% bio. Ce sont des circuits courts, les livraisons sont faites en direct. Les producteurs et les fabricants travaillent dans les communes limitrophes. On trouve : des légumes, des plats traiteurs, du pain, de la farine, des tisanes, du miel, du fromage, de la bière, des confitures, des charcuteries, de la viande, des pizzas, des œufs…. Il y a aussi quelques produits en libre-service (savon…). On passe commande en début de semaine par internet et on vient la prendre le vendredi à 18h à la salle municipale. Tout est vendu, donc pas de déchets !

Comment ça s’organise ?

C’est géré par 4 bénévoles pour réceptionner les commandes, les regrouper par fournisseur, et organiser livraison et distribution. Financièrement, c’est simple : les frais sont très limités ! La mairie met la salle à disposition. Les adhésions de 5€/an couvrent les frais de déplacements, les timbres, … Il y a quelques dons en soutien à l’association. Elle ne prend pas de marge.

Et la clientèle ?

Les « clients » sont assez sensibilisés aux problématiques de la planète : collapsus, effondrement, pollutions, pesticides, transports … Ils viennent sur leur route après le boulot. Les coûts induits par les produits industriels, leurs dégâts sur la santé et la planète sont largement compensés par le choix de produits de qualité locaux !  « La bio n’est pas plus chère si tu intègres tout ça ! »

Comment ça évolue, vous avez des projets ?

Il y a régulièrement de nouveaux adhérents, ça se fait souvent par le bouche à oreille. Il y a une demande potentielle. On aimerait avoir plus de produits, ça pourrait intéresser plus de clients. Et pourquoi pas, proposer plus d’ouverture, le mercredi par exemple. A condition d’être quelques bénévoles de plus !

C’est la « politique de l’escargot » : c’est-à-dire, on utilise les produits les plus proches de notre épicerie et on s’éloigne tant qu’on n’a pas trouvé. On va par exemple contacter les grossistes en produits secs bio : Terra Nova à Rennes et Provinces bio à Nantes. On va aller aussi voir ailleurs comment ça se passe (Rochefort-en-terre).

En 2018, on a organisé un marché de producteurs. On voudrait renouveler ça, s’il y a assez de volontaires et de personnes ressources pour porter ce genre de projet.

Ça évite la grande surface ?

Oui, au moins en partie ! Ça fait moins de trajet, plus de convivialité, d’avantage de proximité avec les producteurs, les fabricants, les consommateurs et cela crée des relations d’interconnaissance entre nous ! De bons moments de partage et d’échange !

Contact : latiteepicerie@gmail.com

Et pour en savoir plus sur l’association Les éloignés : https://www.lecafechantier.com/blank