Transition énergétique à l’Ile de Sein : le tribunal administratif saisi !

Lors des fortes  tempêtes de 2008  l’île  de Sein  été fortement touchée. La fréquence  et la dureté de ces tempêtes   qui touchent l’ile  ont fortement sensibilisé les habitants à la question du changement climatique.
 Ils  ont décidé de remettre en cause leur approvisionnement énergétique (420.000 litres de fioul par an pour alimenter l’île en électricité )
Ils  créèrent peu après la société Île de Sein Énergies (IDSE),  une société locale et participative  dont plus de 25 % des habitants permanents de l’île sont sociétaires (en tout, la société regroupe 66 actionnaires particuliers, habitants permanents, secondaires et amis de l’île)
IDSE  veut approvisionner l’île à 100 % en énergies renouvelables.
Un bras de fer l’oppose à  SDEF. Le SDEF est l’autorité propriétaire des réseaux qui a attribué, jusqu’en 2023, la concession du service public de l’électricité à EDF et au distributeur de courant Enedis dans le département du Finistère.
 Jeudi 6 avril 2017,  IDSE a adressé un référé au tribunal administratif de Rennes contre la décision du SDEF de   refuser de   donner la concession du réseau de distribution de l’électricité  à IDSE sur l’ile de Sein.   IDSE estime  que  le monopole d’EDF n’est pas conforme au droit européen.