Publicité (plus très) caméléon

Il y a 2 ans un article  du sur la couleur en ville qui avait mis en évidence des verrues publicitaires qui venaient d’être installées rue Le Gorgeu. Une photo d’un panneau publicitaire avait été choisi par le CCQ de Bellevue pour représenter le « j’aime pas ».

IMG_6769

Suite à cela un panneau gris métallique avait été installé sur la face concernée par la photo (voir photo ci dessous) reprenant le motif du bâtiment situé derrière, un “clin d’œil”  s’inscrivant dans une réflexion autour de la publicité en ville… la question soulevée à ce moment était : pourquoi ne pas avoir simplement supprimé le panneau ?

IMG_0515 2

Fevrier 2018, 2 ans  après voici l’état du panneau… un coup de vent est passé par là et a arraché un des panneaux début 2017, un petit tag est apparu, donc le panneau n’est plus vraiment dissimulé.

Il serait peut être temps de supprimer ce panneau  (et d’autres) pour améliorer le paysage urbain et diminuer l’exposition aux messages publicitaires  ?

Et où en sommes nous depuis de la réflexion sur la publicité en ville ? Un élément marquant aura été l’arrivée  des nouveaux panneaux publicitaires numériques dans l’hypercentre.

Une action nationale a été mené le 3 février 2018  pour dénoncer les “Pollution visuelle et lumineuse,  énergétique et écologique et cognitive et mentale de ses écrans”.

Écrans publicitaires vidéos recouverts avec des affiches dnas une gare SNCF