« LA VILLE d’aujourd’hui, entre passé et avenir » : cycle de conférences à l’UBO

Présentation UBO (voir aussi le flyer joint)

Conférences gratuites et ouvertes à tous

De février à juin 2017, les séances regroupées sous l’intitulé « Brest, ville de patrimoine(s) ? » ont permis de discuter les dimensions urbaines, architecturales, militaires, mettant en évidence une évo- lution progressive des politiques en faveur du patrimoine, à la fois ressource de valorisation et contrainte urbanistique.
Ces séances d’ouverture ont conduit à une réflexion privilégiant le territoire de la métropole brestoise.
Cette année, nos regards se porteront sur d’autres territoires, tout en restant ancrés, d’autant plus que l’initiative du forum ouvert citoyen du 1er avril 2017 a permis de faire émerger les thématiques
du programme présenté à cette rentrée en résonance avec les préoccupations des habitants.

Les conférences prévues pour l’année 2017-2018 se déclineront sous des formats variées : interactives entre auditeurs, débats publics, tables-rondes, et un nouveau forum le 2 décembre pour
ouvrir les questionnements à venir…
Les problématiques de cette année, permettant à la fois de réaliser un état des lieux et de proposer des visions prospectives, questionnent les dynamiques sociales qui participent à la fabrique
de l’urbanité, l’enjeu de la participation dans l’habitat, les spécificités de l’urbain littoral, les enjeux environnementaux sur le territoire, les mobilités, la nature en ville, la place et le rôle des activités prégnantes dans le paysage urbain, les activités commerciales, la place de l’université…

Quelles transitions et transmissions pour les villes ? Quelles échelles de temps et d’espace pour penser les villes ?

Comment la ville fait-elle référence pour l’avenir ou comment constitue-t-elle un héritage du passé ? Peut-on penser que
l’organisation spatiale s’oriente vers un système ville, un réseau-villes ?

Les conférences se tiendront à la Faculté des Lettres et Sciences humaines Victor Segalen, Salle B001 20 rue Duquesne, à Brest

le 3ème mardi de chaque mois,
de 18 à 20h

Conférences gratuites et ouvertes à tous


Dynamiques sociales
19 septembre 2017

Début de la séance à 17h30 pour l’inauguration et présenta-
tion du programme de l’année.

avec Guillaume Sabin, ethnologue, MCF à l’IUT de Rennes 1 et
chercheur à Arènes (Centre de recherches sur l’action politique en Europe)

Avant d’engager une discussion avec les participants mobilisant
leurs propres expériences et mémoires, il sera proposé un
cadre servant de déclencheur à l’échange, autour des notions de
visible et non-visible, de haut et de bas, de légitime et d’illégitime,
de populaire et d’élitisme. Ces éléments permettront d’expérimenter une manière de regarder les expériences de chacune et chacun, et de rechercher par quelles voies et sous quelles
conditions se produisent des changements de subjectivité et
des pratiques de transformations sociales.

Littoraux urbanisés et patrimoine
17 octobre 2017

Les littoraux occupent 4% du territoire et attirent 10% de la
population, proportion toujours croissante. Or cette attractivité
engendre la nécessité d’un accroissement en termes de
constructions et d’infrastructures, et ainsi l’augmentation de
la proposition du linéaire côtier artificialisé.
Cette consommation d’espace doit s’articuler avec la préserva-
tion des paysages littoraux, du patrimoine naturel, notamment
dans le cadre du respect de la loi Littoral mais plus généralement,
on peut s’interroger sur la place laissée au patrimoine naturel,
mais aussi au patrimoine matériel et immatériel, dans cette part
croissante que prennent les activités ayant une emprise spatiale
sur le littoral (activités du secteur primaire, activités touristiques,
maritimes, ou encore navales, projets résidentiels etc.).

Luttes environnementales
21 novembre 2017

La création par la SEPNB (Société pour l’étude et la protection de
la nature en Bretagne) d’un mensuel militant Oxygène, en 1979,
témoigne du développement d’un environnementalisme très
politisé en Bretagne au tournant des années 1980. Sa dispari-
tion six ans plus tard reflète les contradictions auxquelles ce
mouvement est alors confronté.
Lors de cette table ronde plusieurs luttes environnementales
passées ou récentes seront présentées en présence de témoins
militants pour éclairer le rôle de ces conflits dans la construction
du territoire et de la ville.

Les mobilités de demain, des mobilités actives ?
19 décembre 2017

Ces dernières décennies la mobilité est cœur des enjeux liés
aux changements climatiques. La transition énergétique, sociale et
urbaine interroge nos pratiques en termes de mobilité quotidienne.
Des nombreuses innovations font déjà partie de notre quotidien
– les transports électriques, les voitures hybrides, les nouveaux
modes de déplacement individuels tels que la trottinette, le gyropode, la patinette – pendant que d’autres modes de déplace-
ments, comme c’est le cas le cas de la marche à pied, s’inscrivent
petit à petit dans l’offre de transports traditionnelle.
Lors de ce cours il s’agira de s’interroger et d’échanger sur
la mobilité de demain qui se dessine déjà aujourd’hui. Com-
ment changer, modifier, enrichir notre façon de se déplacer au
quotidien ? Quelles initiatives innovantes prennent place dans
nos villes (plans piétons, zones de partages, zones piétonnes) ?
Lors de cette table ronde, nous échangerons avec des acteurs
de collectivités, des praticiens, des chercheurs mais aussi avec
des citoyens, des usagers qui sont au cœur de la mobilité de
demain.

Quels devenirs pour les villes ?
16 janvier 2018

avec Thierry Paquot, philosophe de l’urbain et essayiste

La terre entière est dorénavant urbanisée, ce qui ne fait pas pour autant de chaque urbain un citadin, pas plus que de chaque
regroupement humain, une ville. Il existe plusieurs formes
d’urbanisation (global city, gated community, bidonville, pavillon-naire diffus, Grand ensemble, cité-jardin, smart city…) qu’il
convient d’étudier pour en apprécier les atouts et en mesurer les
imperfections et dangers. Cette conférence explorera ce qui dès
maintenant annonce un futur amical, présentera les récents
travaux sur la fragilisation des villes et leur éventuel affaiblisse-
ment, relatera quelques initiatives encourageantes pour déployer
l’esprit des villes, sachant que celui-ci combine joyeusement
l’urbanité, la diversité et l’altérité.
Il n’est plus envisageable de penser séparément « ville » et
« campagne », tous les deux submergées par le productivisme; aussi est-ce à un bio-régionalisme qu’il faut s’atteler, manière  de mieux harmoniser territorialités et temporalités. Une écologie existentielle en d’autres termes…

Nature, culture et jardins dans et autour de la ville ; Les jardins partagés, le cas de Gennevilliers
13 février 2018

avec Corinne de Luxembourg et Emmanuelle Faure (Association
les Urbaines)

Pendant longtemps la nature dans la ville a été éloignée, dissociée d’un objectif alimentaire, qui appartenait à la campagne et ses valeurs. Cependant, depuis les années 1980-1990, on redécouvre des nombreuses initiatives autour de l’agriculture vivrière, sous la formes de potagers ou des jardins partagés.
Diverses études montrent que le rôle de ces espaces, les jardins
partagés, va au-delà d’une production alimentaire, ils accom-
plissent des fonctions sociales et écologiques, comme le démontre
l’expérience de la ville de Gennevilliers en région parisienne.

Commerce électronique, commerce connecté dans une ville hypermobile, est-ce la seule évolution envisageable ?
13 mars 2018

avec René-Paul Desse

L’e-commerce a véritablement décollé à partir des années 2007-
2008. Son essor n’est pas sans inquiéter le monde du commerce.
Dans cette la configuration qui évoluera étroitement en lien avec
nos comportements d’achat et de mobilité, il sera aussi question de
l’affaiblissement de ses territoires « traditionnels » que sont le
centre-ville, qui subit depuis peu une vacance commerciale
importante, et le commerce de proximité, face au renforcement
de certains pôles périphériques.
Allons-nous vers un recentrage sur une certaine proximité, en
redécouvrant les commerces de quartier ou en utilisant les livrai-
sons à domicile, ou allons-nous poursuivre voire augmenter nos
pérégrinations à l’échelle des agglomérations françaises, d’un
centre commercial à un autre ?
La question peut aussi être posée différemment avec la prise en
compte de la problématique « changements climatiques ». Ne
va-t-elle pas changer la donne ?
L’hybridation du commerce (commerce physique et commerce
connecté associés) ne serait-elle pas une voie possible ?

Participer, collaborer, partager : les défis de l’habitat de demain ?
17 avril 2018

avec Sabrina Bresson, sociologue, enseignante à l’École Nationale
Supérieure d’Architecture Paris-Val de Seine, chercheur au laboratoire Architecture Ville Urbanisme et Environnement

Depuis une dizaine d’années en France, et plus largement en
Europe, on observe l’émergence d’initiatives qui visent à impliquer
les habitants dans la production, la rénovation ou la gestion de leur
lieu de vie (logement, immeuble, quartier). Dans un contexte
de recompositions sociales et urbaines, ces expériences
peuvent revêtir des formes très variées mais ont en commun
de s’appuyer sur des collectifs d’habitants en capacité d’agir et
d’engager de nouvelles relations avec les pouvoirs publics, les
bailleurs, les promoteurs.

À partir d’exemples différents, développés pour la plupart dans
le cadre du logement social (habitat participatif, cohabitation, «
voisinage actif » et échanges de services, rénovation urbaine, in-
sertion par le logement), le cours interrogera les dispositifs mis en
œuvre et leurs portées : comment passer d’une conception stan-
dardisée, anonyme et verticale du logement à des formes de
participation, de collaboration et de partage, s’ajustant au mieux
aux demandes individuelles et collectives des habitants ?

L’université dans la ville
15 mai 2018

Les premières universités médiévales installés dans la ville, par
exemple, l’université de la Sorbonne au cœur du quartier Latin,
n’avaient pas vraiment de murs ou de frontières délimités avec la
ville. Les échanges et la perméabilité entre le monde universitaire
(professeurs, élèves) et le monde urbain du quotidien s’effectuaient
tout naturellement.
Ainsi, les universités en ville ont depuis toujours reconfiguré le
paysage urbain et social, soit par l’implantation des services (cafés,
restaurants, librairies, logements étudiants) mais aussi par des
échanges importants avec les habitants et usagers.
Actuellement, un grand nombre d’institutions universitaires
s’interrogent sur l’importance de renouer les liens avec leur ville
d’accueil. L’effacement de murs et des barrières favoriserait la créa-
tion d’une urbanité partagée entre une vie universitaire intense et les autres usagers de la ville.

FORUM PARTICIPATIF ET CITOYEN

Organisé en partenariat avec le collectif « Pour une
transition citoyenne en pays de Brest»
2 décembre 2017

Ce forum, à la suite de celui qui avait été organisé le 1er avril
2017, poursuivra la réflexion collective sur les thématiques mises
en avant dans le cadre de ce cycle de conférences, et notam-
ment les questions suivantes :
– Petits et grands projets dans la ville
– Accessibilité, partage et appro-
priation des espaces publics
– Le numérique dans la ville
– Le paysage dans la ville
– Travailler dans la ville

télécharger le flyer ville de demain