Archives de catégorie : les acteurs locaux de la transition

4èmes Journées de l’écohabitat en Bretagne les 6 et 7 juin 2015

Approche écohabitat, une association regroupant plus de 100 professionnels, organise, le week-end des 6 et 7 juin, ses 4e s Journées de l’écohabitat.
Le but  de ces journées  :  pallier le manque de visibilité des entreprises, informer le grand public et proposer d’autres solutions :
 maison  à ossature bois,  isolation bois, toiture végétalisée, de l’assainissement par phyto-épuration, électricité biocompatible…
Trente-neuf lieux seront à visiter en Bretagne, dont cinq dans le Pays bigouden : un à Lesconil, un autre à Penmarc’h, deux à Plomeur et enfin un à Tréogat  (à Lahadic).
Toutes les informations sur les  39 chantiers de construction ou de rénovation à visiter.

site : www.approche-ecohabitat.org.

Qui sommes-nous ?

transition-citoyenne-header-650x150

Le collectif pour une transition citoyenne en pays de Brest réunit des citoyens, des associations, des entreprises… porteurs d’alternatives face à la crise de société que nous connaissons. Engagés concrètement et localement dans la construction d’une société solidaire et durable, nous souhaitons, au sein du collectif, faire connaitre les initiatives locales et les mettre en lien. Le collectif du pays de Brest inscrit sa démarche dans le cadre du collectif pour une transition citoyenne au niveau national (http://transitioncitoyenne.org) fondé par le réseau des magasins Biocoop, La Nef, Enercoop, Energie partagée, Terre de liens, la Coopérative de finance éthique, Bio consomm’acteurs, le mouvement inter-régional des AMAP, le réseau Cocagne, les Amis de la terre, Colibris, le plan ESSE, les villes et territoires en transition, Artisans du monde et le mouvement Alternatiba.

Pour nous contacter : brest.transition(at)openmailbox.org

Consommer local avec L’Alternative – une boutique en ligne qui relie consommateurs et producteurs du territoire finistérien

l'alternative

Bendsc_0486-a80f5oît Gueganton, 31 ans,  a travaillé longtemps  dans les serres de  tomates.  Licencié économique en mars 2014, il décide alors de se lancer  dans la création d’une nouvelle activité de  boutique en ligne et de livraison à domicile de produits de producteurs locaux.

  Benoit, quelles sont tes motivations lorsque tu lances cette  activité  ?

Il y a tout d’abord une démarche  écologique,  puis le souhait de soutenir les production locale,  de terroir.
J’aime bien  les contacts avec les gens et puis être son propre patron me faisait envie après des années de salariat.

  Comment  as tu démarré ?
J’ai listé d’abord ce qui se faisait ailleurs en matière  de circuits courts  et de livraison à  domicile et j’ai trouvé qu’il y avait un manque dans la  région.
J’ai pensé qu’il y avait un créneau pour une structure souple créant  un lien entre les clients et les producteurs locaux,   permettant à la fois d’assurer un débouché supplémentaire à leur produits tout en facilitant la vie des consommateurs par une livraison à domicile, voire même sur leur lieu de travail.

J’ai  bénéficié alors  de Creajeunes, un   programme d’accompagnement  pour les 18-32 ans   de l’Adie (association  pour  le  droit à l’initiative économique)   qui m’a  fourni un petit prêt  et l’aide précieuse d’un  tuteur.

J’ai sélectionné soigneusement  les producteurs situés sur le territoire du département, en privilégiant leur éthique. Je me suis  aperçu que la labellisation ne faisait pas tout. J’ai essayé de proposer un mix de  producteurs et de fournisseurs de dimension variée. A ce propos, j’ai noté que  la négociation commerciale  est plus difficile avec les producteurs de plus grande taille. Cette  discussion est importante  car le prix de vente est fixé en fait  par les producteurs et  ma marge en dépend directement

Je me suis efforcé de proposer  à la  vente de l’alimentaire une variété de produits :
des produits ménagers, de l’alimentaire (viande, légumes..), des  boissons (bière / jus de pomme / cidre..), des vêtements, des produits d’hygiène (savon..)

 Ce fut  un travail important ?
Plusieurs mois ont été nécessaires.  Je suis réellement opérationnel que depuis   fin février 2015.

Il m’a fallu trouver un entrepôt.  J’en   loue un à  la ville de Brest, à Beg Avel,  sur  la rive droite.

Je loue aussi une  camionnette frigorifique. J’aurai voulu trouver un modèle  électrique adapté, je garde l’idée de livrer  avec un véhicule le plus propre possible.

 L’heure n’est pas encore venue de faire un premier bilan, les premiers mois d’activité  te  satisfont-il ?

Oui, ça se passe bien,  j’ai désormais comme client un   restaurant à qui je livre tous ses produits.
J’espère dès que possible créer un 2ème poste   pour éviter le côté  un peu « froid » de  la boutique en ligne et  créer  un lien physique  notamment  pour répondre aux demandes de renseignements et  aux commandes.

Au début de l’année prochaine, on pourra faire un  vrai premier bilan   qui déterminera la viabilité  de l’Alternative.

Pratique  :
– La livraison est gratuite, incluse
– La zone de livraison est  Brest métropole et ses  8 communes
– Tél. 09 83 23 38
–  www.lalternative-brest.com